Voir la carte Torres del Paine

 
 
Voir la carte Terre de Feu
 
 
 
   
 
 
Les Torres del Paine, la Terre de Feu et le Cap Horn se situent dans la XIIe région de Magallanes et de l’Antarctique chilienne. Cette zone est la plus australe du Chili et comprend le Territoire Antarctique chilien.
Ce secteur, appelé Patagonie, doit son nom à la légende des hommes géants ou patagons. Ce territoire, qui renferme une nature vierge prodigieuse, a donné naissance aux histoires les plus incroyables.
Torres del Paine Terre de Feu Cap Horn
 
Le Parc national Torres del Paine est classé Réserve de la Biosphère depuis 1978. Ce parc, dont le plus haut sommet culmine à 3.050 mètres au-dessus du niveau de la mer abrite des tours colossales et des cornes de granite et de roche qui lui ont valu sa réputation mondiale. Cette zone possède un climat variable et même en été les vents peuvent atteindre plus de 120 km / heure.
Le paysage du Parc national Torres del paine a été sculpté il y a 12 millions d’années à la suite de mouvements terrestres qui ont donné naissance à des sommets impressionnants comme le Paine Grande (3.050 mètres), les Cornes du Paine (2.600, 2.400, 2.200 mètres), les Torres del Paine (2.250, 2.460 et 2.500 mètres), Fortaleza (2.800 m.), Escudo (2.700 m.). Certains de ces sommets sont toujours des glaciers. La proximité du Campo de hielo Sur explique la présence de nombreuses rivières, lagunes et lacs qui proviennent du dégel de ses glaciers. Les lacs les plus importants sont les lacs Sarmiento, Nordenskjold, Pehoé, de Grey, Paine et Dickson. Le parc abrite également de nombreuses lagunes de tailles diverses comme les lagunes Verde (Verte), Azul (Bleue) et Honda (Profonde) entre autres.
Les plus grandes rivières sont les rivières Pingo, Paine, Serrano et Grey. La rivière la plus importante est la rivière Paine, qui prend sa source dans les eaux du lac Dickson, à l’extrême nord, longe le massif à l’est, traverse plusieurs lacs pour se jeter finalement dans les eaux du Lac Toro, à l’extrême sud de la réserve.
Ce parc offre aux visiteurs la possibilité de réaliser une grande quantité d’excursions à travers un réseau de sentiers pédestres dûment signalisés. Les randonneurs peuvent soit faire appel aux services payants d’un guide, soit y aller par leurs propres moyens.
Les durées de ces randonnées varient de 1 et 7 jours en fonction des intérêts et des aptitudes physiques des touristes. Le circuit le plus emprunté est le circuit « W » qui peut se faire facilement en 4 jours et 3 nuits et qui donne accès à des vues et à des paysages prodigieux.
Il y a d’autres moyens qui permettent de découvrir ce parc : en faisant des randonnées avec des chevaux entraînés, en kayak avec des guides spécialisés ou encore en pêchant dans le río Serrano la truite Marron ou la truite Arc-en-ciel.
En ce qui concerne le logement, les visiteurs peuvent passer la nuit dans un des refuges ou campings du parc. Ces endroits sont administrés par l’Office National des Forêts (CONAF).
La Terre de Feu, située au-delà du détroit de Magellan doit son nom à Hernando de Magallanes qui aperçut des colonnes de fumée s’élever de la côte lorsqu’il découvrit ce territoire en 1520. Les colonnes de fumée provenaient des campements des indiens originaires de la zone, les Onas – Selknams, qui furent violemment exterminés au cours de la colonisation.
Cette île de mystères et de légendes donne accès à un paysage unique riche en lieux de pêche sportive. Il est également possible de découvrir cette zone à travers la visite d’estancias, l’observation de la faune et de la flore et la navigation sur les canaux du sud du monde.
En traversant golfes et fjords on atteint la Cordillère de Darwin, où naît une forêt dense couronnée de glaciers. Plus à l’ouest, Le Golfe D’Agostini donne accès au glacier Serrano.
Notre itinéraire jusqu’à la Terre de Feu emprunte des canaux comme le canal de Magdalena et celui de Beagle, pour n’en citer que quelques uns, qui nous conduisent à travers des paysages montagneux qui regorgent de cascades jusqu’à Puerto Williams, la ville la plus australe du Chili.
Le Cap Horn est le nom de la pointe la plus australe de l’archipel de la Terre de Feu, à l’extrême sud du Chili, considéré comme le point le plus méridional du continent américain ; c’est également le point le plus austral des trois grands caps et celui qui marque la limite nord du passage de Drake.
Pendant de nombreuses années le Cap Horn figurait sur les cartes de navigation comme un des points principaux de passage des embarcations à voile qui faisaient du commerce autour du monde, en dépit du danger que représentaient ses eaux particulièrement turbulentes, ses vents cinglants, ses courants et la présence d’icebergs.
Depuis l’ouverture du canal de Panama, la navigation marchande s’est considérablement réduite dans cette zone. Pourtant, la navigation dans les eaux du Cap Horn est toujours considérée comme l’un des plus grands défis de navigation et particulièrement des coureurs du tour du monde. Cette partie du monde fait maintenant l’objet d’organisations d’évènements sportifs comme d’importantes régates de yachts, celle du Vendée Globe étant la plus connue.
 
Contact
 
Haut de page
 
 
Grand Nord
Petit Nord
Littoral Central
 
Région Métropolitaine
Route du Vin
Route des Volcans
Sud du Chili
 
Traversée par les Lacs
Route Australe
 
Îles