Voir la carte Villarrica

 
 
 
Voir la carte Pucón
 
 
 
Voir la carte Puerto Varas
 
 
 
 
Dormir jusque tard, prendre un bain de soleil, faire le plein d’adrénaline, profiter à fond de la nature, danser jusqu’à s’étourdir et faire la fête jusqu’à l’aube, sont quelques unes des activités que n’importe quel touriste, chilien ou étranger, peut entreprendre dans un des secteurs les plus touristiques du pays : la Route des Volcans, zone comprise entre les villes de Villarrica, Pucón et Puerto Varas.
Cependant, durant l’hiver, ces sportifs et fanatiques du froid et de la neige, du vertige et de la vitesse à la recherche d’adrénaline font leur apparition sur les flancs du volcan le plus actif d’Amérique du sud : le volcan Villarica.
Volcan Lonquimay Volcan Villarrica Volcan Osorno
Enclavée sur les rives du lac du même nom et au bord de la source du fleuve Toltén, cette ville partage son nom avec deux grandioses et imposantes beautés naturelles : le lac et le volcan.
Située à 85 kilomètres de la capitale régionale Temuco, Villarrica s’est toujours caractérisée comme un centre opérationnel pour les touristes du fait de sa situation géographique intermédiaire entre Pucón et Lican Ray et de la présence d’innombrables services et infrastructures. Contrairement aux autres stations balnéaires, où les services ne fonctionnent que durant la saison d’été, ceux-ci fonctionnent toute l’année à Villarica.
Cette ville bénéficie d’un caractère très particulier et à la fois, hétérogène. L’ethnie mapuche (surnommée « araucans » par les Espagnols) se trouve largement représentée dans la population et la culture. Il y a également une communauté allemande, produit de l’immigration postérieure à la pacification de l’Araucanie, une communauté arabe, présente dans le commerce de la ville et une population métisse, résultat du métissage de la population, des personnes chaleureuses et attentives envers les visiteurs, qui se préoccupent de la croissance de la commune et respectueuses de leurs racines.
La ville, dominée par le volcan et baignée par les eaux du lac, a du redoubler d’efforts pour attirer les touristes, en raison de ses caractéristiques de ville de passage ou de dortoir pour le touriste,. Elle y est merveilleusement parvenue à travers la réalisation de rencontres de nature sportive et culturelle de prestige tant au niveau national qu’international. Bien qu’elle ne soit pas aussi bien dotée de beautés naturelles que d’autres villes du sud, cette petite ville a su tirer profit du slogan que lui ont attribué ses habitants : Villarrica est la porte ouverte au tourisme du Sud.
Enclavée dans la précordillère et au pied du volcan Villarrica, cette petite ville triple sa population en été. Elle se situe à 27 kilomètre de Villarrica et abrite dans les communes environnantes les sites touristiques les plus variés et les plus remarquables de la zone : thermes, parcs nationaux, lacs et lagunes, rivières torrentielles, stations de ski etc.
La construction en 1934 du Grand Hôtel Pucón consacra le potentiel touristique de la zone positionnant ainsi la ville comme une des stations balnéaires les plus courues de la zone sud et du pays
Pucón a tout d’une ville tournée vers le tourisme. La fulgurante croissance immobilière des dernières années à travers la construction de luxueux quartiers résidentiels et de centres commerciaux confirme cette tendance. La communauté réalise de grands efforts pour que sa ville ne perde pas son charme et son identité face au modernisme. Cette volonté se reflète clairement dans l’uniformisation de critères de construction, ainsi que publicitaires. Les enseignes de type néon sont absolument bannies alors que l’utilisation du bois natif et de la pierre volcanique pour les panneaux de signalisation, pour la construction de maisons et de lotissements résidentiels est privilégiée.
Les habitants mettent ainsi tout en oeuvre pour donner un caractère écologique à leur ville, à travers la réalisation d’activités communes dont le but est d’apprendre aux gens, et en particulier aux enfants, à protéger et à prendre soin de leur principale source de travail et de revenus.
Cette ville possède un climat tempéré sans saison sèche marqué par des précipitations durant toute l’année. La production de lait constitue sa principale activité économique, suivie par la production de charcuterie et d’autres produits agricoles. La proximité du lac et la présence de beaux paysages expliquent l’essor de son industrie touristique et la construction de complexes hôteliers. La visite comprend l’Eglise du Sacré Cœur de Jésus, le Casino de Puerto Varas, l’Eglise Luthérienne et le Puerto Chico (Petit Port), construction du début du 20ème siècle.
Ensenada vaut vraiment le détour. Cette bourgade fait effectivement partie des plus beaux sites du sud du Chili grâce à sa situation privilégiée sur le versant sud-est du Lac Llanquihue. Elle abrite des sites magnifiques comme les volcans Puntiagudo, Osorno et Calbuco.
Lieux à visiter : Parc National Vicente Pérez Rosales, Cascade de Petrohué, Lac Todos Los Santos, Volcans Osorno y Calbuco, Télésiège du Volcan Osorno, Fjord Reloncaví.
La beauté des paysages qui abritent une flore variée fait d’Ensenada un lieu de prédilection pour les passionnés de sport et d’aventure.
Frutillar se situe au bord du lac Llanquihue, sur la rive ouest, en face du Volcan Osorno. Cette ville de 15.403 habitants est connue pour avoir logé les premiers colons allemands qui arrivèrent au Chili. Au niveau culturel, Frutillar exhibe ‘Les Semaines Musicales de Frutillar’ crées en 1968. La ville invite de grands orchestres symphoniques et philharmoniques dirigés par des chefs d’orchestre renommés ; des orchestres de chambre, des choeurs, des interprètes de jazz et de grands interprètes d’opéra chiliens et étrangers sont invités à cette manifestation qui fait honneur à la musique classique.
La ville se caractérise par des constructions de type germanique, par un environnement naturel incroyable, par la présence de belles plages en bordure du lac et de magnifiques jardins fleuris qui lui valent sa renommée. Vous pourrez visiter le Théâtre du Lac, la Réserve forestière Edmond Winckler et le Musée Colonial Allemand.
 
Contact
 
Haut de page
 
Grand Nord
Petit Nord
Littoral Central
   
Région Métropolitaine
Route du Vin
Sud du Chili
 
Route Australe
 
Patagonie - Antarctique
Traversée par les Lacs
 
Îles