Voir la carte Vallée de Colchagua

 
 
 
Voir la carte Route du Vin
 
 
 

La route du vin de la vallée de Colchagua, située dans la VIe région, est le premier circuit touristique créé autour du vin au Chili (1996). Ainsi, évoquer le Chili, son histoire, sa culture, c’est aussi évoquer son vin, sa qualité, son excellent goût : son vin blanc, son vin rouge, et le nombre de médailles remportées.

La vallée de Colchagua, arrosée par le río Tinguiririca, qui sillonne entre les vallées fertiles, représente un excellent terroir pour les vignobles qu’elle abrite. Il s’agit là d’une région à dominante agricole riche d’une population variée composée de paysans, de commerçants, de riches entrepreneurs et de familles traditionnelles de noble lignage.
Ville de Santa Cruz, carrefour traditionnel, est devenue le pôle vitivinicole de cette région à renommée internationale.
Vignoble Viu Manent Grappe de raisin Vin vieilli en fût
Colchagua, qui signifie vallée de petits lacs en indien, était à l’origine habitée par une tribu de chasseurs, les Chiquillanes, la tribu la plus belliqueuse et la plus guerrière de la nation mapuche. Ces territoires, finalement conquis par les Incas au XVe siècle, marquèrent la limite sud du grand empire inca dans la vallée centrale. Les premiers travaux d’irrigation préhispaniques furent réalisés par les Incas, et contribuèrent largement au développement agricole de la vallée de Colchagua.
Au cours de la première moitié du XVIe siècle, période de découverte et de conquête de l’Amérique du sud, les missionnaires jésuites plantèrent les premiers pépins de raisin au Chili pour fabriquer le vin de messe. Les premiers ceps furent ainsi plantés par la Mission jésuite de Pichilemu, basée dans la vallée de Colchagua vers la côte. Ce fut le début de l’ère vitivinicole dans cette région.
Ces territoires seront colonisés au cours du XVIIe siècle. Parallèlement, les premières haciendas voient le jour : il s’agit de grandes propriétés terriennes qui sont offertes par le Roi d’Espagne aux officiers supérieurs émérites. Ces terres qui bénéficiaient d’un climat idéal pour l’agriculture et l’élevage, étaient en effet les plus prisées du territoire chilien.
La vallée de Colchagua est également le berceau de la République chilienne. L’indépendance du Chili est finalement proclamée en 1810. Depuis, ces terres n’ont cessé d’attirer les familles les plus traditionnelles qui ont acquis des domaines et ont construit de merveilleuses demeures que l’on peut voit encore aujourd’hui.
Au XIXe siècle, les meilleurs ceps du Bordelais sont introduits au Chili. C’est en 1870 que les premiers vignobles composés de ces ceps apparaissent dans la vallée de Colchagua, marquant ainsi le caractère viticole de la zone.
Les vins produits à Colchagua ont été pendant de nombreuses années achetés et mis en bouteille par de grandes entreprises nationales installées à Santiago, dans la vallée de Maipo. C’est à partir de la fin des années 80 que les producteurs de Colchagua ont adhéré au grand boum des exportateurs de vins chiliens en introduisant des techniques de pointe nécessaires à la fabrication de vins de qualité supérieure : ils ont ainsi pu commencer à commercialiser et à exporter directement des produits haut de gamme répondant aux exigences des marchés internationaux.
La vallée de Colchagua est devenue aujourd’hui leader dans la production de vins de qualité supérieure au Chili et aussi la zone la mieux protégée au monde.
Le musée de Colchagua, construction traditionnelle chilienne, renferme des collections diverses : des spécimens d’insectes préhistoriques conservés dans l’ambre ainsi que des restes de grands animaux; des ustensiles et des objets décoratifs provenant des peuples primitifs de cette région et d’autres régions d’Amérique du Sud. On y trouve aussi des reconstitutions de scènes de la vie rurale aux temps de l’époque coloniale, de l’époque préhispanique et préhistorique. Des armes appartenant à différentes époques. Des vêtements, des charrues, des carrosses, des machines agricoles anciennes, et même un train à vapeur complètement reconstitué, avec sa locomotive, et ses voitures de passagers, vestiges de la colonisation.
Le train du vin est une véritable machine qui permet de remonter le temps et de vivre les émotions et les expériences vécues au début du XXe siècle. Le train, qui part de la ville de San Fernando, propose un parcours de 90 minutes qui longe les principaux vignobles de la vallée de Colchagua jusqu’à Santa Cruz. À bord, une dégustation de vins accompagnée d’un cocktail succulent vous attendent. L’accompagnement musical de chanteurs folkloriques vient parfaire ce voyage hors du temps.
Le Train du vin, dont la vitesse de croisière est de 30 à 40 km/heure, est un modèle du début du XXe siècle. Tiré par une locomotive à vapeur de type 57, Nº607 (fonctionnement au charbon), ce train est un des derniers modèles construits au Chili en 1913. Le wagon-restaurant, d’une capacité de 40 personnes, a été construit en Allemagne en 1923 par la société Linke Hoffman, et importé au Chili en 1929. Il y a enfin trois voitures de passagers, d’une capacité de 80 personnes, séries I-203, I-264, I-199 construites par la même société allemande.
       
Contact
 
Haut de page
 
 
Grand Nord
Petit Nord
Littoral Central
   
Région Métropolitaine
Route des Volcans
Sud du Chili
 
Traversée par les Lacs
 
Route Australe
Patagonie - Antarctique
 
Îles